Les lois qui protègent les femmes au travail

Les lois qui protègent les femmes au travail

Les femmes jouissent aujourd’hui de la plupart des libertés dont jouissent les hommes et ont rejoint la population active française en masse pour travailler en tant que médecins, avocats, enseignants, concepteurs, chauffeurs de camion et dans de nombreuses autres professions. La discrimination à l’égard des femmes existe toujours sous diverses formes, en particulier sur le lieu de travail. Une partie de votre protection consiste à vous renseigner sur les lois en vigueur et les droits des femmes sur le lieu de travail afin que vous puissiez vous assurer d’être traité équitablement.

L’histoire

Auparavant, la plupart des femmes assurent des emplois subalternes pour des salaires très bas. Pendant la Première Guerre mondiale, les femmes sont entrées sur le marché du travail en plus grand nombre en raison du manque d’hommes. Pendant cette période, les femmes ont occupé des postes autrefois réservés aux hommes ; 7 millions de femmes sont entrés sur le marché du travail, dont 2 millions dans l’industrie lourde. Ils n’avaient toujours aucun droit formel sur le lieu de travail jusqu’à l’adoption du titre VII de la loi sur les droits civils de 1964. Cette loi stipule que les employeurs ne peuvent pas discriminer les personnes sur la base de la race, de la couleur, de la religion, du sexe ou de l’origine nationale.

Les lois sur la condition de travail

Cette loi fixe la durée maximale hebdomadaire de travail, le salaire minimum, les heures supplémentaires et l’interdiction du travail des enfants. La plupart des lois dans certains pays, la loi exige désormais une semaine de travail maximale de 40 heures et une augmentation du salaire minimum. Il couvre la différence entre les travailleurs à temps partiel et à temps plein et le salaire par rapport à travailleurs rémunérés à l’heure.

La loi sur les droits civils

La célèbre loi sur les droits civils reconnaît que chaque être humain est égal. Voici les dispositions importantes stipulées dans cette loi :

  • Cette loi interdit expressément la discrimination par les employeurs fondés sur la race, la couleur, le sexe, la religion ou l’origine nationale.
  • Cette loi stipule que les employeurs ne peuvent pas traiter les personnes différemment en fonction de ces catégories lors de l’embauche, pendant leur emploi et pendant le processus de sortie. Avec cette loi, les femmes ne peuvent pas être légalement victimes de discrimination simplement en raison de leur sexe.

La loi sur la discrimination en matière de grossesse et l’égalité de la rémunération

Malheureusement, de nombreuses entreprises avant cette loi ont simplement licencié des femmes enceintes, cela leur a souvent fait économiser des frais de santé liés à la grossesse et le prix de l’aide temporaire pendant que la femme salariée est enceinte. Cette modification de la loi sur les droits civils interdit ce comportement. Les entreprises ne peuvent plus discriminer l’embauche ou le maintien dans l’emploi en raison de la grossesse. Il y a aussi la sur l’égalité de rémunération. Le fait qu’il existe une loi sur l’égalité de rémunération peut surprendre un peu certaines femmes qui gagnent moins de salaires que les hommes gagnent. Cette loi oblige les entreprises à payer aux femmes le même montant qu’elles paieraient aux hommes pour faire le même travail, mais il semble clair que c’est un objectif encore à l’horizon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu