Les erreurs courantes à ne pas commettre avant la fin du divorce

You are currently viewing Les erreurs courantes à ne pas commettre avant la fin du divorce

Après avoir pris la décision d’engager une procédure de divorce, nombreux sont les couples qui commettent de petites erreurs pouvant se transformer en un véritable handicap. Généralement, la prononciation définitive du divorce n’est effective qu’après une durée relativement longue à l’issue de la prise de décision. Il est donc très indispensable d’éviter de faire certaines choses qui pourraient déséquilibrer davantage votre situation actuelle et rendre plus difficiles les choses.

Continuer de vivre avec le conjoint sous le même toit

C’est l’une des erreurs les plus courantes que commettent les conjoints lorsque la procédure de divorce est en cours. Ceci est encore plus fréquent lorsqu’il s’agit d’un divorce contentieux puisque chacun évite au maximum de se retrouver en position désavantageuse. Ils ont peur d’être accusés d’abandon du domicile conjugal en plein divorce. Cependant, la réalité est que même si le divorce n’est pas encore prononcé par une autorité juridique compétente, la rupture est quand même déjà consommée. Continuer de partager le même toit peut donc être à la base de problèmes mineurs. Il est donc préférable d’inclure dans la requête en divorce au juge une autorisation de vivre dans des résidences séparées.

Commencer par avoir des comportements irresponsables

Lorsque les époux engagent une procédure de divorce, surtout non amiable, il est fort probable que cela engendre chez l’un des frustrations. Pendant cette période de crise, certains ont alors tendance à avoir des comportements irrationnels envers le conjoint. Il s’agit principalement de tweets, de SMS ou de courriels abusifs qui sont envoyés pour exprimer sa colère et son indignation. Certains poussent le bouchon plus loin en postant des images irresponsables ou calomnieuses qui pourraient avoir rapport avec l’autre conjoint.

Or, pour un divorce contentieux, tous ces éléments peuvent être exploités par le magistrat et avoir pour leur auteur des répercussions inimaginables. Ce qui le met indubitablement dans une mauvaise posture. Il est donc important d’éviter durant toute la procédure d’avoir des propos menaçants, injurieux ou abaissants envers son futur ex-conjoint.

Négliger la reproduction de certains documents

Lorsque la procédure de divorce est engagée, il s’écoule un temps relativement long avant qu’elle ne soit clôturée. Cette période de « transition » peut se révéler encore plus longue et plus coûteuse si éventuellement les deux époux ne sont pas en mesure de fournir les documents nécessaires. Dans certains cas, ce handicap est causé par l’un des conjoints qui refusent de fournir, sur recommandation de son avocat, les documents indispensables pour la justification du patrimoine et de l’état civil.

Il est donc judicieux pour l’un comme pour l’autre d’avoir des copies de tous les documents qui peuvent s’avérer utiles, même après le prononcé du divorce. Avant d’engager la procédure de divorce, rassurez-vous d’avoir des copies de chaque document relatif au couple. Il s’agit entre autres du bulletin de paie, de l’avis d’imposition, du livret de famille, etc.

Avoir recours aux enfants

Dans une procédure de divorce, les enfants représentent un enjeu assez important pour chaque partie. De ce fait, l’on est parfois tenté de se servir d’eux pour sous-tendre ses arguments ou tirer financièrement profit de l’autre conjoint. Il est recommandé de ne pas se baser sur des arguments comme la pension alimentaire, la résidence ou autres choses relatifs aux enfants pour nourrir le conflit qui existe entre les deux conjoints. Cela peut avoir un effet dévastateur sur les enfants.

Laisser un commentaire