Consommation de CBD, est-ce détectable au test salivaire ?

You are currently viewing Consommation de CBD, est-ce détectable au test salivaire ?

Est-ce que le CBD est positif au test salivaire ? Voilà une des questions que les consommateurs se posent étant donné le contexte juridique assez flou de ce composant. Dérivé du cannabis, il est cependant autorisé à la vente sous certaines formes, dont l’huile. De nombreux produits alimentaires en contiennent également. Que faut-il savoir des tests salivaires CBD ?

CBD : est-ce une drogue et est-il considéré comme stupéfait ?

Déjà depuis quelques années, le CBD est devenu cette molécule phare qu’on retrouve sur le marché français. S’il dispose de propriétés reconnues, des parties sombres à son propos sont toujours à éclaircir. Est-ce que c’est une drogue ? Pour le comprendre, penchons-nous une seconde sur sa définition réelle.

Le CBD est un extrait de chanvre. Il provient d’une plante qu’on exploite largement à travers le monde puisqu’elle est également destinée à la fabrication de textile et de matière isolante. Le CBD fait partie de la famille des cannabinoïdes. Il s’agit d’une substance active présente dans le plant de chanvre. CBD signifie cannabidiol.

Pour aller plus vite, passons à la différence qu’il y a entre le CBD et le THC. Contrairement au CBD, le THC est la molécule psychoactive du cannabis. Il peut donc provoquer des effets planants et psychoactifs. Ce qui n’est pas le cas du CBD.

Ici, il est question de savoir si le CBD contient des traces de THC pouvant être détectables lors d’un test salivaire. Mais compte tenu de ces composants, le CBD n’est pas une drogue. Toutefois, il peut contenir un taux de THC à faible quantité.

CBD contenant du THC pouvant être détectable au test salivaire

Bien qu’on ait écarté la différence entre CBD et THC, on note toutefois qu’un produit à base de cette molécule peut contenir une dose plus ou moins importante de THC. Cette dose, elle risque d’être détectée au cas où la personne ayant consommé doit passer un test salivaire.

Toutefois, si le taux est inférieur à 0,2%, il y a très peu de risques. D’ailleurs, ce taux est le maximum autorisé pour un produit CBD. Vous devez cependant faire attention étant donné que certains produits en contiennent plus que d’autres.

Parmi les produits qui risquent de contenir un taux de THC plus que ce qui est autorisé, on peut parler :

  • Des fleurs CBD,
  • De l’e-liquide de vapotage,
  • Des huiles CBD,
  • Des produits CBD à spectre complet.

Pour chaque achat, vous devez donc prendre le temps de voir la quantité de THC contenus dans le produit CBD en question. Cela vous permettrait d’être clean en cas de contrôle, mais aussi d’éviter tous les effets psychotropes pouvant être liés à un taux important de THC.

Consommation CBD et contrôle de la police, les risques

La police peut à tout moment vous demander de faire un test salivaire, surtout si votre comportement lui laisse des doutes. Cela dit, ce n’est pas essentiellement dans l’objectif de détecter des traces de CBD. Il peut être demandé lors d’un banal contrôle routier. Cela est également le cas lors d’un accident de la route.    

Elle peut vous demander de réaliser un test salivaire pour détecter l’éventuelle présence de drogue comme le THC, le cannabis, l’ecstasy ou encore la cocaïne.

Si vous refusez de faire le test, entre autres parce que vous avez peur qu’on détecte votre consommation de CBD, vous pouvez être passible d’une amende. Il se pourrait également qu’on vous retire votre permis de conduire.

Un test salivaire est donc en vue de détecter différentes drogues. Le CBD, lui, n’est pas la substance particulièrement recherchée. Mais, si vous en consommez avec un taux de THC plus de 0,2%, il se peut qu’on le détecte et vous aurez un résultat de test positif.

Laisser un commentaire