Comment procéder au partage des biens lors d’un divorce ?

Comment procéder au partage des biens lors d’un divorce ?

Le divorce est une cause de la dissolution de la communauté matrimoniale des biens. Si les époux sont mariés sous le régime juridique, chaque époux reprend possession de ses biens et les biens communs sont partagés également entre eux. Lorsque le conjoint est débiteur, sa part dans la distribution des biens communs est réduite. Lorsqu’il est créancier, il peut exercer son droit en s’appropriant des biens communs.

La liquidation des biens matrimoniaux en cas de divorce contesté

Dans le cas d’un divorce contesté, c’est-à-dire lorsque le couple accepte le principe du divorce, mais n’est pas d’accord sur le partage des biens ou d’autres questions, le couple a la possibilité de traiter la question lors des audiences. Voici le déroulement du processus :

  • Le juge du tribunal de grande instance désignera un notaire pour procéder à un examen des biens en vue du partage.
  • En l’absence d’accord, le divorce est prononcé et le partage des biens a lieu à une date ultérieure. Il est possible pour l’une des parties de demander et de se voir attribuer une attribution préférentielle à certains des actifs, par exemple le domicile conjugal. Cela peut nécessiter une compensation à l’autre partie, soit au moyen d’un paiement forfaitaire unique, soit par versements.
  • Le JAF (Juridiction des Affaires Familiales) peut ordonner le partage des actifs, mais ne procède pas lui-même au partage. Soit les biens du couple restent partagés entre eux, soit ils s’adressent à un notaire pour procéder à un examen de la situation du couple et à une répartition des biens. Si le notaire n’est pas en mesure de parvenir à un accord, il préparera un rapport pour le tribunal sur les points d’accord et de désaccord.

Le rôle du juge dans le partage des actifs matrimoniaux

Encore une fois, pendant le processus judiciaire, le juge cherchera à concilier le couple, mais en cas de désaccord persistant, la décision finale peut simplement revenir au juge. Cependant, même si un tribunal peut ordonner un partage des actifs, il appartient en fait aux parties elles-mêmes de mettre en œuvre la décision, ce qui ne se produit pas toujours! Un couple peut posséder une propriété conjointement même s’il a divorcé. Les frais et taxes de notaire sont payables sur la répartition des actifs, bien qu’il soit possible pour le couple de convenir de la répartition sur les actifs entre eux.

Qui est responsable des dettes existantes après le divorce ?

En cas de divorce, chaque conjoint reste responsable des dettes qui étaient ses dettes distinctes pendant le mariage. Le conjoint qui a contracté une dette commune reste entièrement responsable de cette dette. L’autre conjoint est responsable de la moitié de la dette, mais ne peut être poursuivi pour un montant supérieur à la valeur des biens communs qui lui sont attribués.

Laisser un commentaire